QU'EST-CE QUE VisioCardTM ?

C'est un système complet et performant de transmission de données médicales entre médecins,  ophtalmologues et opticiens. Il est constitué principalement d'un logiciel, d'un petit lecteur de cartes à puce (relié à un PC), ainsi que de trois types de cartes, destinées respectivement aux patients, aux médecins et aux opticiens. Le KEMT (kit électromécanique de tonométrie) peut être couplé facilement au système afin d'effectuer une saisie automatique de certaines données.

 

UNE CARTE À PUCE MÉDICALISÉE

La carte "patient" est au centre du système. Elle est un lieu de mémoire et d’échange d’informations destiné aux malades des yeux, aux porteurs de lunettes et de verres de contact. Elle offre un résumé significatif des moyens optiques nécessaires pour améliorer la vue du patient et garde en mémoire les évènements qui ont pu affecter sa vision. Il s’agit d’une carte individuelle protégée par un code d’accès personnel, dont le détenteur maîtrise et décide seul de l'utilisation. L’un de ses buts est d’assurer la transparence et la traçabilité des prestations, en bref d’avoir  « votre vue dans la poche ».

POURQUOI CETTE CARTE ?

L’Union Européenne (CE) prévoit le droit des individus de disposer des données médicales les concernant. En Suisse plusieurs cantons, notamment Fribourg, mentionnent dans leur loi sur la santé  «  le droit d’être informé de manière claire et appropriée sur son état de santé, sur la nature, le but, les modalités, les risques et le coût prévisible ainsi que sur la prise en charge par une assurance des différentes mesures diagnostiques, prophylactiques, ou thérapeutiques envisageables ». A ce droit à l’explication correspond un devoir d’information de la part des professionnels de la vue et de la santé. En introduisant les données optiques et médicales sur l’écran devant la personne concernée, celle-ci voit  ce qui  est écrit  sur la carte,  ce qui lui permet, au besoin ,de poser les questions nécessaires. Elle conserve sur elle l’essentiel du dossier, prête à en faire l’usage qu’elle jugera nécessaire. De plus une partie de la carte contient « une boîte au lettre »dans laquelle les médecins traitants peuvent glisser leurs demandes au spécialiste , qui va répondre par écrit dès la fin de la consultation. Et réciproquement : un ophtalmologue demandera l’avis du généraliste, du diabétologue, du neurologue notamment, en écrivant un court son message sur la carte elle même . D’où un gain de temps et d’efficacité. Il est certain que cela implique de la part des intervenants une nouvelle manière de travailler, un changement des habitudes, un nouvelle manière de concevoir la relation médecin-malade. Dans VisioCardTM deux pages sont réservées au traitement de la DMLA par Visudyne et au suivi du glaucome. Ces deux maladies sont, à elles seules, responsables d’un grand pourcentage de mal vision et nécessitent des contrôles réguliers et une surveillance particulière. En consignant sur une carte à puce ces paramètres, on contribue à rendre attentif  la population à ces maladies en les conseillant de consulter précocement un médecin. Pour des raisons de confidentialité et de déontologie médicale  seuls les médecins ont accès à toutes les données, les opticiens ne pouvant lire, avec leur carte nominative, que ce qui concerne leur profession.